Chanson inégale

Chanson inégale

Album pirate

Paroles et musique de François Pérusse

On a toujours dans notre coeur un souvenir de notre mémoire d'enfance du temps
Qu'on courait tout le temps.
Ces petits bambins que nous étions nu fesses à l'air dans le salon
Notre maman qui nous aimait tant, survolait la maison avec une larme plein la joue
Ouh Ouh !
C'était toujours elle qui nous sortait du four toujours des bons petits plats
Qu'on mangeait tout en ne se plaignant pas
Yodeli ! C'était le gros bonheur dans la maison
Mais un beau matin qu'il pleuvait à «sciaux» des clous
Mon père nous r'gardaient l'air de dire si je meurs, allez-vous v'nir me voir au salon ?
Oh papa !
Même si tu meurs dans cuisine, on va aller te voir quand même
Il eût une larme qui tomba et une panne de courant arriva.
Alors papa y'é grimpé dans l'poteau avec un tournevis, pas de gant, les pieds mouillés,
y jouait après le transformateur et cherchait le probème.
Ses dernières paroles furent une p'tite fumée
Et on pleurait?